IMG_5095_r

Lors de la réunion de Sarcelles du 8 mars 2012, les promoteurs du projet Avenue du Parisis juraient en choeur qu'il ne s'agissait pas de construire une autoroute.

Extrait :

L'animatrice : - Alors je me permets de résumer : l'avenue du Parisis, est‐ce une autoroute ?

M. Hussein MOKHTARI : - Non, j'ai dit une « quasi‐autoroute ».

M. Xavier PERICAT : - Je crois que, au travers des différentes présentations et puis des différents exposés, on a tenté, mais sans doute n'avons‐nous pas été assez démonstratifs, on a tenté d'expliquer donc que ce boulevard urbain était tout sauf une autoroute. Tout ce qui est à 2x2 voies n'est pas seulement une autoroute. Je crois que ce qui est important dans cette histoire‐là, c'est qu'on voie bien ‐ et il y aura des possibilités de se revoir pour ça ‐ les aménagements qui vont être réalisés, la limitation de la vitesse, la possibilité d'interconnexion avec les différentes villes desservies. Parce que tout ça, c'est tout le contraire d'une autoroute, justement. Et je crois qu'on a cette volonté‐là, de l'intégrer dans le paysage justement et on l'a dit.

Ce jour là, Monsieur le Maire de Sarcelles qui était pourtant présent sur l'estrade officielle s'est bien gardé de contredire Monsieur Xavier Péricat. Car, si pour certains c'est "tout sauf une autoroute", pour la mairie de Sarcelles il s'agit ni plus ni moins que de desservir le "Dôme de Sarcelles" par un axe dit "autoroutier".

Ci-dessous, les morceaux choisis extraits de l'édifiant cahier d'acteur de la mairie de Sarcelles :

 Extrait_1_cahier_Sarcelles

Extrait_2_cahier_Sarcelles

Ci-après, la page 3 du cahier d'acteur de la mairie de Sarcelles de laquelle sont extraits les "morceaux choisis" : cahier_d_acteur_Sarcelles_page_3

 autoroute_c_cher