Blog du Collectif Vivre sans Bip

Accueil du blog

Titre_acces_dermier_message

titre_liste_messages

titre_petition

plus_de_routes_plus_de_voitures

 

 

+ de routes =>

+ de voitures !

 

Bouchons_camions

 

Posté par vivresansbip à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


La Cour Administrative d’Appel de Versailles confirme à nouveau l'annulation la DUP de l’avenue du Parisis Est (BIP Est)

La cour administrative d’appel de Versailles a de nouveau confirmé en ce mois de juillet 2022 sa décision de septembre 2019 confirmant l’annulation de la Déclaration d’utilité publique (Dup) du projet routier de l’Avenue du Parisis Est (Bip-Est) prononcée par le tribunal administratif de Cergy en mars 2018.

Voir le communiqué de presse du Collectif Vivre sans BIP : Communique_de_presse_Vivre_sans_BIP_22_07_2022

Attention, il ne s'agit pas encore d'une victoire finale, ne baissons pas les bras.

Photo_du_BIP

Depuis 2016, trois des associations du Collectif (Amis de la Terre Val d’OiseSOS Vallée de Montmorency et Val d’Oise Environnement) ont attaqué en justice la Déclaration d'Utilité Publique du BIP Est. Les associations ont du intervenir quatre fois devant les tribunaux, dont trois fois à cause de l'archarnement judiciaire du Conseil Départemental.

Chaque action en justice est coûteuse et même en cas de succès le reste à charge pour les associations est important.

Ces trois associations ont besoin de votre aide pour continuer leurs actions. Merci de ne pas l'oublier !

Posté par vivresansbip à 22:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 juin 2022

Législatives juin 2022 - Vivre sans BIP interroge les candidat(e)s dans les circonscriptions impactées par le projet BIP

A quelques jours des élections législatives des 12 et 19 juin 2022, le collectif Vivre sans BIP s'est permis d'interroger les candidats sur les circonscriptions les plus impactées par le projet d'avenue du Parisis, c'est à dire les 6°, 7° et 8° du Val d'Oise.

Les candidat(e)s à notre connaissance sont les suivant(e)s (présenté(e)s par ordre alphabétique) :

Attention : les candidat(e)s marqué(e)s d'une astérisque n'ont pas reçu notre lettre (e-mail inconnus)

pour la 6° circ. (Andilly, Deuil la Barre, Enghien les Bains, Margency, Montmagny, Saint Gratien, Sannois et Soisy sous Montmorency):

Annika Bruna (RN),

Gabrielle Cathala (Nupes),

Philippe Demarquez* (Parti Animaliste),

Nathalie Elimas (Dissidente LREM),

Anaïs Ferdel (Reconquête),

Nicolas Flament (LR),

Estelle Folest (Ensemble),

Samir Lassoued (PS),

Agnès Reinmann* (LO),

pour la 7° circ. (Attainville, Bouffémont, Domont, Ecouen, Ezanville, Groslay, le Mesnil Aubry, Moisselles, Montmorency, Piscot, le Plessis Gassot, Saint Brice sous Forêt, Sarcelles-sud-ouest):

Myriam Chikhane* (Droite souveraine),

Noël Coudert* (POID 95),

Dominique Da Silva (Ensemble),

Philippe Demaret (DVG),

Romain Eskenazi (Nupes),

Olivier Le Guevel* (Reconquête),

Bruno Marcel* (RN),

François Sarcerdot* (LT-LNE écologie),

Valérie Suarez* (LO),

Andrijana Topuzovic (LR),

Camel Zouine* (Parti animaliste),

pour la 8° circ. (Arnouville, Bonneuil en France, Garges les Gonesse, Sarcelles-nord-est, Villiers le Bel):

Zaki Amani*,

Patrick Angrevier (UDI),

Daniel Auguste (DVG),

Carlos-Martens Bilongo (Nupes),

Haissata Camara (DVG),

Rémi Gajdos* (LO),

Muriel Gautherin* (Reconquête),

Véronique Merienne* (RN),

Marina Prudhomme* (Parti animaliste),

François Pupponi (Ensemble),

Shaïstah Raja* (Gauche républicaine),

Efatt Toor (DVG),

Farouk Zaoui* (DVG)

 

Les réponses des candidat(e)s seront publiées au fur et à mesure de leur arrivée.

(cliquer sur "Réponse de ..." pour accéder à la réponse de la candidate ou du candidat)

Réponse de Nicolas Flament

Réponse de Philippe Demaret

Réponse de Romain Eskenazi

Réponse de Gabrielle Cathala

Le Collectif remercie sincèrement toutes les candidates et tous les candidats, quelques soient leurs opinions, qui ont pris le temps de répondre à notre e-mail.

 

Ci-dessous, le contenu de la lettre qui leur a été adressée par e-mail :

Objet : Lettre du Collectif Vivre sans BIP aux candidats pour les élections législatives des 12 et 19 juin 2022

Deuil la Barre, le 2 juin 2022

 

Madame, Monsieur,

 

Vivre sans BIP est un collectif d'associations demandant, avec le soutien d’une majorité des habitants :

- l’arrêt du projet de voie urbaine rapide dénommée BIP ou avenue du Parisis,

- l'étude de solutions alternatives compatibles avec le respect des personnes et des biens, la protection de l'environnement et les enjeux climatiques auxquels nous sommes confrontés.

Ce collectif créé en janvier 2010, regroupe 9 associations du Val d’Oise particulièrement investies dans la préservation de la qualité de vie et de l'environnement sur ce secteur.

Le bouclage de cette artère constituerait un trait d’union entre l’A1 et l’A15, représentant, par le seul transit, une augmentation de trafic que nous estimons à 30 000 véhicules/jour apportant ainsi son lot de pollution et compliquant les problèmes actuels de circulation.

Nous pensons que les espaces déjà préemptés pour cette voie rapide représenteraient, après l’abandon définitif de ce projet - non financé et vieux de plus de 80 ans - une formidable chance de valorisation et d’apport environnemental pour le secteur sur lequel vous présentez votre candidature.

Vous allez, en effet, solliciter les 12 et 19 juin prochain le vote des citoyens de votre circonscription afin de les représenter à l’Assemblée Nationale et donc, nous supposons, de répondre à leurs préoccupations.

C’est la raison pour laquelle nous vous remercions de bien vouloir nous faire connaitre, par écrit, votre position sur ce projet et la façon dont vous proposez d’agir.

Votre réponse - ou non réponse -sera relayée par nos associations, par tous les moyens jugés utiles, afin d’éclairer les électeurs dans leur choix lors de ces élections.

Nous restons disponibles pour toute information complémentaire que vous pourriez juger utile et, en vous souhaitant une bonne campagne électorale, vous adressons nos plus sincères salutations.

 

Le Collectif Vivre Sans BIP

vivresansbip@gmail.com

Posté par vivresansbip à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2022

Une offre d'emploi qui suscite une certaine indignation

Alors que les conseillers municipaux de 3 communes viennent de voter à l'unanimité le rejet du projet de l'avenue du Parisis, le conseil départemental publie une offre d'emploi (chef de projets pour piloter le projet de l'avenue du Parisis) qui n'est pas passée inaperçue aux yeux des habitants qui redoutent toujours la construction de cette autoroute urbaine dans leur secteur.

Vivre sans BIP rappelle que l'Etat français s'est engagé à réduire les émissions de CO2 et à protéger l'environnement et la biodiversité. Ces engagements doivent être respectés tant au plan national qu'au niveau local.

Offre_emploi_2022_01_14

Posté par vivresansbip à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2021

Motion de la ville de Deuil la Barre contre le projet de l'avenue du Parisis - 22 novembre 2021

Après les communes de Groslay et Montmorency (réunions des 16 et 18 novembre), Deuil la Barre rejette le projet de l'avenue du Parisis précisément dans la Vallée de Montmorency.

Lors de sa séance du 22 novembre 2021, le Conseil municipal de Deuil-La Barre, après en avoir délibéré, à l’unanimité,

-Se prononce résolument contre le projet de l’infrastructure routière de l’Avenue du Parisis dans la vallée de Montmorency.

-Demande officiellement la valorisation ou la mise à disposition des emprises associées à la mise en place d’une action coordonnée des institutions territoriales afin d’y aménager des espaces ouverts au public, des équipements publics et des lieux de biodiversité.

-S’engage à mobiliser tous les moyens nécessaires pour s’opposer à ce projet.

Ci-après, le texte officiel de la motion :

Motion_Deuil_la_Barre_2021_11_22___1_2

Motion_Deuil_la_Barre_2021_11_22___2_2

Posté par vivresansbip à 19:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 novembre 2021

Motion de la ville de Montmorency contre le projet de l'avenue du Parisis - 18 novembre 2021

La ville de Montmorency aura donc à son tour voté une motion contre le projet de l'avenue du Parisis lors de la séance plénière du conseil municipal du 18 novembre 2021, deux jours après le vote d'une motion similaire sur Groslay.

Vous trouverez ci-dessous le texte de la motion et la photo de la poignée de main entre le maire Maxime Thori et le représentant de l'opposition municipale du groupe l'Avenir Ensemble Romain Eskenazi qui ont été partagés sur la page Facebook de Maxime Thory :

Motion_contre_avenue_du_parisis_a_montmorency_1_2

Motion_contre_avenue_du_parisis_a_montmorency_2_2

Motion_contre_avenue_du_parisis_a_montmorency_photo

Posté par vivresansbip à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Motion de la ville de Groslay contre le projet de l'avenue du Parisis - 16 novembre 2021

Groslay aura été la première commune à voter une motion contre le projet de l'avenue du Parisis lors de la séance plénière du conseil municipal du 16 novembre 2021.

Sur sa page Facebook, le groupe majoritaire Agir Ensemble pour Groslay s'exprime ainsi :

"Groslay sera la première ville du val d'Oise à voter en conseil municipal une motion contre le Boulevard Intercommunal du Parisis (BIP).
OBJET : Motion contre le projet routier du BIP (Boulevard Intercommunal du Parisis) rebaptisé « Avenue du Parisis ».
Présentation du dossier par Monsieur le Maire
Aussi connu sous le nom de l'avenue du Parisis, le BIP est un projet routier portant sur le sud du département du Val d'Oise, destiné à relier l'A15 (à Argenteuil) à l'A1 (à Gonesse) en direction de l'aéroport de Roissy.
La planification de ce projet, inscrit dans le projet de Schéma Directeur de la Région lle-de-France (SDRIF) approuvé par le Conseil régional en 2008, remonte à 1934 avec la réalisation d'un projet de liaison routière intitulé « Autoroute interurbaine de Seine et Oise» (ARISO).
La réalisation du BIP est commencée dans les années 1990.
La loi de décentralisation du 13 août 2004 a transféré la compétence du réseau routier national vers le réseau routier départemental, l'achèvement de cet axe relève dorénavant du Conseil Général du Val-d'Oise et non plus de l'État.
Ce projet routier de 21 kilomètres de longueur a fait et fait toujours l'objet d'une vive contestation de la part des habitants et de certains élus locaux des communes concernées.
Le 13 mars 2018, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait en effet annulé la déclaration d'utilité publique de la section Est de l'Avenue du Parisis, entre Groslay et Bonneuil-en-France, après avoir été saisi par un collectif d'associations le département avait fait appel du jugement auprès de la cour administrative de Versailles qui a, le 19 septembre 2019, confirmé l'annulation de la déclaration d'utilité publique du projet routier de l'Avenue du Parisis-Est (Val-d'Oise).
En 2020, le Département s'est pourvu en cassation devant le Conseil d'État qui vient le 6 octobre 2021 de renvoyer le dossier devant la Cour administrative d'appel de Versailles.
Ainsi si la justice met fin au bouclage de l'avenue du Parisis, il faut noter que ce projet est simplement retardé et non abandonné.
Par délibération du 13 décembre 2012, le Conseil municipal de Groslay avait déjà donné un avis défavorable à ce projet qui ne prenait pas en compte l'insertion, la gestion des réserves foncières et le devenir des délaissés.
Aujourd'hui, la municipalité de Groslay souhaite réitérer son opposition et ne veut pas voir cette route se prolonger au-delà de la traversée de la zone d'activité des Monts du Val d'Oise.
Elle se déclare contre le prolongement au-delà de la RD 301 et la vallée de Montmorency.
En effet, tracé à une époque où les communes traversées n'étaient que de petites villes encore rurales, elles sont devenues depuis des villes très denses de l'agglomération parisienne, rendant très difficile l'insertion harmonieuse d'un itinéraire routier de cette nature.
Ainsi :
- deux parties de la commune vont être séparées par l'ouvrage. Il est donc important de préserver l'unité territoriale et notamment la continuité des dessertes et des cheminements que provoquerait la scission par l'avenue du Parisis, (desserte des jardins au sud du projet entre la rue du Lac Marchais et la rue Gambetta, desserte des habitations de la rue Gambetta au sud de l'avenue du Parisis ...).
- des quartiers d'habitat situés à proximité de l'ouvrage œuvre (Domaine de Groslay, Glaisières, ... ) seront impactés tant au niveau acoustique que visuel.
Enfin, ce projet devenu inutile présente un coût exorbitant, de l'ordre de 500 Millions € TTC, pour l'un des départements le plus endettés de France et engendre également des nuisances en termes de pollution et de bruit :
* pollution visuelle,
* pollution atmosphérique,
* émissions de gaz à effets de serres,
* aggravation des nuisances déjà subies du fait du trafic aérien survolant notre territoire
C'est pourquoi, il est proposé au Conseil Municipal d'adopter une motion pour exprimer leur opposition au programme de bouclage de voie express (ex-Bip) qui doit relier l'A1 à l'A15."

Posté par vivresansbip à 22:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 octobre 2021

Recours contre le BIP est : le Conseil d'Etat renvoie le dossier à la Cour administrative d’appel de Versailles

Petit résumé de la situation :

En 2016, les Amis de la Terre Val d’Oise, Val d’Oise Environnement et SOS Vallée de Montmorency font un recours contre le tronçon Est (de Bonneuil à Groslay) du projet de 2x2 voies (la réalisation du tronçon Ouest de Groslay à Soisy via Deuil-La Barre devant intervenir juste après).

En 2018 : le tribunal administratif de Cergy donne raison aux associations

En 2019 : cette décision est confirmée par la Cour administrative d’appel de Versailles

Octobre 2021 : le Conseil d’Etat saisi par le Conseil départemental du Val d’Oise renvoie le dossier à la Cour administrative d’appel de Versailles pour une raison de pure forme (absence de visa d’un des documents du délibéré).

Le feuilleton juridique continue donc. Les travaux sont toujours suspendus.

Question :

Pourquoi le CD95 s’entête-t-il à réaliser ce projet obsolète, inutile, couteux, source de nuisances, de pollution et de gaz à effet de serre ?

Posté par vivresansbip à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 février 2021

Petit rappel : le projet BIP n'a toujours pas été abandonné !

L'actualité est riche en grands projets inutiles qui terminent leur vie dans la corbeille : EuropaCity et Terminal 4 de Roissy, en ce qui concerne le Val d'Oise.

Mais ne perdons pas de vue que le projet BIP, ou avenue du Parisis, n'a toujours pas été abandonné à ce jour !

Certains décideurs récemment réélus en 2020 ont d'ailleurs fait leur campagne sans honte sur ce sujet.

Restons vigilants, même si globalement les valeurs environnementales pèsent désormais beaucoup dans les décisions.

Ci-dessous, pour mémoire, un triste message reçu par SOS Vallée de Montmorency le 20 février 2020 :

Reponse_Str_haiano_2020_02_20

Posté par vivresansbip à 21:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

17 février 2020

Municipales mars 2020 - Vivre sans BIP interroge les candidats dans les villes situées le long du tracé

A l'occasion de la campagne pour les élections municipales des 15 et 22 mars 2020, le collectif Vivre sans BIP a souhaité interroger les candidats sur les villes concernées par la portion est de l'avenue (dont la DUP a été annulée !) c'est à dire Arnouville, Bonneuil en France, Garges lès Gonesse et Sarcelles et celles concernées par la section dite "centrale" (partie du projet actuellement en sommeil) c'est à dire Deuil la Barre, Groslay, Montmorency et Soisy sous Montmorency.

Les candidat(e)s têtes de liste à notre connaissance sont les suivant(e)s (présenté(e)s par ordre alphabétique) :

 

pour Arnouville :

David Diril, Pascal Doll, Nouredine Maatoug,

pour Bonneuil en France :

Patrick Douet

pour Garges lès Gonesse :

Samy Debah, Pamela Hocini, Benoit Jimenez, Sabry Kalaa, Hussein Mokhtari

pour Sarcelles :

Mourad Chikaoui, Patrick Haddad, François-Xavier Valentin, Farouk Zaoui

pour Deuil la Barre :

Vincent Gayrard, Jean-Marie Roy, Muriel Scolan

pour Groslay :

Joël Boutier, Patrick Cancouët, François Jeffroy

pour Montmorency :

Michèle Berty, François Detton, Aline Hubert,

Armelle Josseran, Philippe Priolon, Maxime Thory

pour Soisy sous Montmorency :

Omar Bekare, David Corceiro, Catherine David, Luc Strehaiano

 

Les réponses des candidat(e)s seront publiées au fur et à mesure de leur arrivée.

(cliquer sur "Réponse de ..." pour accéder à la réponse du candidat)

Réponse de Jean-Marie Roy

Réponse de François Detton

Réponse de Patrick Cancouët

Réponse de François Jeffroy

Réponse de Luc Strehaiano

Réponse de Omar Bekare

Réponse de David Corceiro

Réponse de Aline Hubert

Réponse de Vincent Gayrard

Réponse de Philippe Priolon

Réponse de Armelle Josseran

Le Collectif remercie sincèrement tous les candidats, quelques soient leurs opinions, qui ont pris le temps de répondre à notre e-mail.

 

Ci-dessous, le contenu de la lettre qui leur a été adressée par e-mail :

Le 17 février 2020

Référence : Lettre aux candidats pour les élections municipales 2020 sur les villes de Arnouville, Bonneuil en France, Deuil la Barre, Garges lès Gonesse, Groslay, Montmorency, Sarcelles et Soisy sous Montmorency

 

Madame, Monsieur,

Vous demandez aux citoyens de votre ville de voter pour votre liste aux élections municipales qui se dérouleront en mars prochain.

Nous nous adressons à vous en tant que collectif d'associations réunies sous la dénomination "Vivre sans BIP".

Le collectif Vivre sans BIP a eu l’occasion de démontrer que le projet de voie urbaine rapide « avenue du Parisis - BIP » entre les autoroutes A15 et A1 n'était ni écologiquement, ni économiquement soutenable et apparaissait totalement dépassé.

Le collectif a su mobiliser les citoyens lors des réunions publiques de concertation en 2012.

Malgré tout, le Conseil départemental s’entête à essayer de réaliser le « bouclage » de cette avenue, dépensant beaucoup d’argent public dans des études inutiles pour ce projet refusé par une forte majorité des habitants.

Nous souhaiterions connaître votre avis sur l'opportunité de poursuivre ce dossier en nous exposant en quelques lignes les raisons de votre soutien ou de votre opposition. 

Par ailleurs, seriez-vous prêt à demander auprès des instances départementales l’abandon définitif du projet en permettant aux communes de mettre en valeur les espaces laissés en friches depuis des décennies ?

Nous nous engageons à rendre publique votre réponse sur notre blog :

http://vivresansbip.canalblog.com/

D'avance nous vous remercions pour le temps que vous voudrez bien accorder à notre courrier et vous prions de croire Madame, Monsieur, à l’expression de nos salutations distinguées.

le Collectif Vivre sans BIP

e-mail : vivresansbip@gmail.com

Posté par vivresansbip à 16:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]