La dernière séance du Conseil Général en date du 18 janvier 2013 a été marquée par l’adoption d’un « donné acte » à la concertation sur le projet d’avenue du Parisis exprimant que toutes les phases de la concertation s’étaient bien déroulées (?) .

Nous vous invitons, si vous avez quelques minutes, à visionner le rapport qui en a été fait par M.Sueur, maire d’Enghien et vice-président du CG aux transports :
http://www.valdoise.fr/10493-seance-du-18-janvier-2013.htm (indice horaire 178mn ou 2h58).

Le_mepris

Il n’est fait absolument aucun cas de la très forte contestation qui a marqué la phase de la concertation relative à la portion Ouest du projet (Soisy, Montmorency, Deuil et Groslay).

A contrario, il est rapporté une forte adhésion des habitants à la portion Est à l’exception de quelques « organismes itinérants » (expression utilisée par M. Sueur pour nommer les associations). Rappelons que les réunions de concertation de la phase Est n’ont réuni qu’environ 200 personnes pour la plupart des élus des communes concernées et très peu de riverains qui se sont cependant majoritairement montrés défavorables au projet d’infrastructure. Une lecture détaillée du verbatim des réunions en atteste aisément.

Sueur Bazin

Enfin pour couronner le tout, le président du CG, M. Bazin, en conclusion d’une délibération du CG95 contre le SDRIF (Schéma Directeur d’Aménagement d’IdF élaboré par la région, qui a le malheur d’écorner certains projets du CG, dont justement l’avenue du Parisis et les projets d’urbanisation du Triangle de Gonesse) a mis en garde contre « les associations écologistes que personne ne contrôle et les dégats qu’elles peuvent faire » (indice horaire 229mn ou 3h49 de la même séance).

Tout est dit. Le collectif « Vivre sans BIP » s’est ému de ces propos au travers d’un courrier envoyé à M.Nau, le garant de la concertation.