L’origine du « BIP » actuel remonte à 1939.
Il s’agissait alors du projet « ARISO » ou AutoRoute Interurbaine de Seine et Oise (pour mémoire, le département de Seine et Oise fut découpé en 1964 en 3 départements : Essonne, Yvelines et Val-d’Oise).

Ce n’est qu’en 1976 que ce projet réapparaît intégré dans la seconde rocade autoroutière à deux fois quatre voies autour de Paris sous le nom de A87 inscrite au SDAURIF ou Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de la toute nouvelle Région Ile de France.

Puis, en 1980, le projet est révisé une première fois à la baisse et on ne parle plus alors d’autoroute mais de Boulevard Intercommunal du Parisis, plus communément dénommé « BIP » par les habitants.

Par la suite, à chacune des extrémités de ce projet routier de 19 km, deux petits tronçons ont déjà été réalisés :
- Le « BIP Est » sur 2,5 km entre Gonesse et l’A1 mis en service en 1995,
- Le « BIP Ouest » sur 3,4 km entre l’A15 et Saint Gratien mis en service en 1999 et 2003.

Depuis 2004, suite au transfert des compétences des routes nationales vers l’échelon départemental, la responsabilité du projet revient désormais au Conseil Général du Val d’Oise.

Enfin, en 2006, l’assemblée départementale du Val d’Oise a validé le projet actuel rebaptisé (une dernière fois) Avenue du Paris.

Il s’agit maintenant d'un boulevard plus urbain que le BIP, à vocation « multimodale » (avec couloir de bus et piste cyclable), à vitesse partiellement limitée à 70 km/h et à croisements généralement sous forme de ronds-points.

Comble du raffinement, une tranchée couverte de 300 m sous la butte de Montmorency devrait assurer la « protection environnementale » et éviter la « covisibilité » avec la collégiale de Montmorency, selon les précisions fournies sur la plaquette de présentation généreusement distribuée aux habitants juste avant les élections cantonales de mars 2008.

Une « large démarche de concertation » qui aurait du avoir lieu au printemps 2008 était alors annoncée par le Président de l’assemblée départementale. Mais depuis, tandis que des travaux se poursuivent à l’Est à la hauteur de la RD 370 ... à l’Ouest rien de nouveau !

Ci-dessous, le schéma publié par le CG 95 en mars 2008 :

Schema_BIP_1

Schema_BIP_2

Schema_BIP_3